Si « CODA », un drame indépendant adapté de la comédie française « La famille Bélier », a remporté le premier prix du festival du film américain de Sundance mardi, la Suisse ne repart pas les mains vides. « Hive », la coproduction helvétique de la réalisatrice Blerta Basholli, a décroché trois prix, dont celui du meilleur film dramatique étranger (jury, public et réalisateur).

« Hive » marque les débuts de la réalisatrice Blerta Basholi. Ce long métrage a été coproduit par Alva Film Production à Genève avec le Kosovo, la Macédoine du Nord et l’Albanie. Il raconte l’histoire d’une femme qui doit lutter contre les structures patriarcales de son village tout en gardant sa famille à flot dans une petite ferme depuis que son mari a disparu pendant la guerre du Kosovo. Le film a été diffusé en première mondiale au Festival de Sundance.

Version américaine d’un film français primée

Tirant son tire de l’acronyme qualifiant les enfants d’adultes sourds, « CODA » suit une lycéenne (Emilia Jones) déchirée entre sa passion pour la musique et le fait de rester à la maison pour aider ses parents et son frère sourds. L’histoire transplante la comédie française sortie en 2014 dans la ville de pêcheurs américaine de Gloucester, dans le Massachusetts, dont la réalisatrice Sian Heder est native.

Le film, qui a suscité une déferlante d’enthousiasme en ligne, a été racheté par Apple au terme d’enchères acharnées entre distributeurs, qui auraient battu le record de Sundance – 25 millions de dollars.

Sian Heder, déjà connue pour la série « Orange is the New Black », et l’actrice Emilia Jones ont toutes deux appris la langue des signes pour le film, qui consacre dans des rôles principaux plusieurs acteurs sourds connus, dont l’actrice oscarisée Marlee Matlin (« Children of a Lesser God »).

Le film a également remporté le premier prix du public, ainsi que des prix pour la mise en scène et les acteurs.

Film du musicien Questlove

Le premier film du musicien Questlove, « Summer of Soul (…Or, When The Revolution Could Not Be Televised) », sur le festival « Black Woodstock » qui a eu lieu à Harlem en 1969, a remporté les prix du jury et du public pour le meilleur documentaire.

Le film utilise des images inédites de l’évènement, qui a réuni des pointures telles que Stevie Wonder, Nina Simone et Mahalia Jackson devant pas moins de 300’000 spectateurs, avant de sombrer dans l’oubli.

Le prix du meilleur documentaire étranger revient à « Flee », un film d’animation sur un enfant afghan réfugié, acheté par le distributeur de « Parasite », NEON.